Les premiers soins

Aller au contenu

Menu principal :

La noyade

Si le coeur de l'animal bat encore quand on le sort de l'eau, on pourra le sauver en pratiquant la respiration artificielle. On étend le chien sur le côté sur un terrain légèrement incliné et on comprime énergiquement et régulièrement avec la paume des mains les côtes et le haut de l'abdomen à intervalles égaux de 3 à 4 secondes. Une fois l'animal ranimé, on le sèche et on lui donne des boisses chaudes.

Le chien a été renversé

Etant donné le nombre sans cesse croissant des automobiles, ce sont des accidents qui peuvent se produire fréquemment. Si le chien a té gravement blessé, il faut éviter de le déplacer, mais s'il gêne la circulation on peut le poser délicatement sur une couverture et le transporter dans un endroit tranquille et sûr en attendant l'arrivée du vétérinaire. Si l'animal s'est évanoui, il faut essayer de le raminer en sachant que dans l'état de choc, il peut mordre facilement. On lui attachera, si c'est nécessaire, la bouche avec un mouchoir.

Les gelures

C'est très rare dans nos climats mais les chiens qui chassent en montagne peuvent avoir les membres gelés. En frottant la partie affectée avec de la neige ou en l'immergeant dans de l'eau tiède dont on augmente peu à peu la température jusqu'à arriver à celle du corps, on obtient le retour de la sensibilité.

Les décharges électriques

On éloigne l'animal de la source d'énergie après avoir coupé le courant ou s'être isolé en chaussant des bottes en caoutchouc ou en mettant une plance de bois sous ses pieds; ensuite on pratique la respiration artificielle.

Les empoisonnements

Ce sont des accidents qui peuvent arriver fréquemment aux chiens poussés par leur curiosité et leur avidité à avaler les substances les plus diverses.Ils se manifestent par des tremblements, une respiration pénible, des convulsions, une viscosité et une augmentation de la salivation. Cependant ces symptômes sont communs à d'autres maladies, il faut donc en rechercher immédiatement la cause pour être sûr qu'on se trouve bien en présence d'un empoisonnement.

Les fractures

Dans le cas de fracture d'un membre (cas le plus courant chez les chiens) en attendant le vétérinaire, on immobilise le membre entre deux planchettes (ou une matière rigide, du carton par exemple) suffisamment longues pour couvrir la fracture, en fixant les extrémités avec du spradrap, et on bande le membre dans toute sa longueur. Si la fracture est ouverte, il faut d'abord laver et désinfecter la plaie avant d'immobiliser le membre. L'animal probablement choqué, sera placé dans un endroit chaud et, s'il peut avaler, on lui donnera un peu de café ou de thé.
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu